Comment se libérer de son anxiété grâce à la sophrologie ?

Quand l'anxiété prend trop de place dans la vie,
il arrive d'avoir l'impression de perdre progressivement son identité.

On se remémore tout ce qu'on faisait à l'époque où on avait moins d'angoisses et on se demande comment on en est arrivé là...

A présent on peut se sentir:

- Plus renfermé qu'avant.
- Plus facilement contrarié pour des choses qui à l'époque nous faisaient plaisir, mais dont certains éléments nous angoissent maintenant...
- Moins enthousiaste.
- Incompris à cause de ces nouvelles croyances limitantes...
- Et honteux de cette anxiété grimpante comme le lierre...

D'où l'impression de dilution/déformation de son identité.

Ce qui  peut générer :

Une forme de tristesse que l'on refoule comme on peut.
Un désenchantement.
Parfois des TOCS qui se développent.
Et des pensées intrusives : cette petite voix intérieure sévère contrôlante, qui censure.
Des tensions psychiques et physiques.

Et là, vous vous dites: il ne manquait plus que ça, avec le stress en plus !

ll est cependant intéressant de se rappeler dans quel état d'esprit on était avant ?

Plus enthousiaste ? 
Plus insouciant ? 
Moins réfléchi ?
Plus détendu ?
Plus optimiste ?
Plus joyeux ?
Et peut-être étiez vous tout cela en même temps ?

Souvent à l'inverse de Caliméro, en surface, vous gardez tout en vous, faisant bonne figure comme si tout allait bien, mais au fond de vous, parfois, le dialogue intérieur fait rage avec la petite voix qui censure !

La sophrologie est là pour vous aider et libérer le Caliméro qui se cache en vous ! 
En séance, vous pouvez exprimer tout ce qui ne va pas, vous plaindre comme Caliméro, il n'y a pas de censure, vous reconnecter à vos ressources, retrouver l'apaisement et renouer avec votre véritable Etre intérieur !

calimero.webp
anxieteperte.jpg